• Indignation totale. Ce que notre addiction au scandale dit de nous - Laurent de Sutter - Pour beaucoup de commentateurs (et surtout de commentatrices), il s'agissait là d'un moment important : celui de la prise de conscience, à l'échelle mondiale, de l'ampleur du problème que constituait le harcèlement sexuel - et, au delà, de l'inégalité criante entre hommes et femmes en matière de ressources face à la prédation. Désormais, disaient-ils (disaient-elles), il ne serait plus jamais possible de minorer la violence dont les femmes sont les cibles ordinaires dès le moment où elles sortent de chez elles : il était temps de légiférer d'une telle façon que la simple possibilité d'imaginer pouvoir profiter d'une manière ou d'une autre des faveurs sexuelles d'une femme sans son consentement s'évanouît.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Au fin fond de chaque être humain il y avait un réservoir aussi vaste et lumineux qu'un ciel ouvert. Une source vive dont on avait soi-même verrouillé l'accès. C'était ce verrou qui devait sauter. Il fallait s'attacher à ça, à des trésors que personne ne pouvait nous confisquer.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La source de l'amour propre - Toni Morrison -

    La vie et l'oeuvre d'un écrivain ne sont pas un don fait à l'humanité :
    ils sont sa condition nécessaire.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Sanderling - Anne Delaflotte Mehdevi -Pourquoi les paysans auront du mal à se sevrer des phytos et tous les trucs en -cide ? Parce que c'est bon de croire les jolis messages qui sont écrits sur la boîte : promesse d'éradication radicale du mal. C'est bon de lire ça : que t'as qu'à acheter le produit et que ton champ sera protégé, guéri, que la fatalité, grêle, orage, trop de pluie, trop de soleil, en sera pour ses frais, que quoi qu'il arrive tes rendements seront bons, réglés comme une horloge ! C'est comme les presque vieilles qui vont s'acheter leur crèmes super chères au rétinol et purée d'ADN : c'est du pipeau ou équivalent, elles le savent, mais elles achètent quand même.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Sanderling - Anne Delaflotte-Mehdevi -

    Tu vois mon chêne, là ? Et ben mes plus beaux voyages, c'est là-dessous que je les ai faits, avec un livre, et mon imagination pour la route. 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique