• La Poudre, tome 1 : écrivaines et musiciennes - Lauren Bastide -Suivant le milieu d'où nous venons, l'éducation que nous avons reçue ou bien le pays et la religion dans lesquels nous naissons, être femme n'aura pas la même signification. D'ailleurs, naissons-nous femmes ou le devenons-nous ? La question de Simone de Beauvoir à laquelle nous n'en finissons pas de répondre... Nous le devenons, la plupart du temps. Sans parler de construction de soi, chacune se débrouille du mieux qu'elle peut avec ce qui lui a été donnée, à vivre et à espérer…

    Lauren Bastide nous livre là la retranscription des entretiens de son podcast, La Poudre. Personnellement, je n'en avais écouté aucun avant de les lire. Je compte bien me rattraper rapidement. le principe est simple : Deux fois par mois au micro de Lauren Bastide écrivain·e·s, artistes, chercheur·e·s et militant·e·s se racontent et prennent le pouls des luttes féministes et antiracistes contemporaines. Un épisode un jeudi sur deux. 

    Dit comme cela, ça pourrait presque paraître anecdotique. Mais Lauren Bastide ne fait pas que donner la parole à des femmes, elle nous offre des parcours, des expériences, des vies féminines qui sont autant de modèles, de moteurs, d'espoir pour nous toutes.

    J'ai pris mon temps pour la lire, cette poudre, avec en fond sonore les créations musicales des unes, la lecture d'extraits des livres des autres avec cette impression d'évoluer au sein de ce qui a généré toutes ces créations…

    Merci aux éditions Marabout et à Babelio pour l'envoi de ce livre, dont j'attends la publication du tome 2 avec impatience !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Matriochka - Laetitia Ayres -Voici un roman qui monte en puissance au fur et à mesure que l'on tourne les pages. Il commence doucement. On découvre Claire, sa vie, son divorce, son peu d'entrain pour tout : son fils, son métier, sa mère, ses amours... Jusqu'au jour où la comédienne argentine qu'elle double dans une série à grand succès fait une tentative de suicide. Que va devenir Claire si elle ne peut plus être la voix d'Alma ? Ni une, ni deux, elle prend deux billets d'avion pour le Brésil où son actrice s'est isolée pour se reconstruire et part avec son fils pour essayer... quoi, elle ne sait pas encore. Mais elle trouvera bien le moment venu ! 

    Matriochka - Laetitia Ayres -C'est un livre foisonnant où il n'est pas uniquement question de ce que je viens de vous dire. Laetitia Ayres y aborde la maltraitance familiale, le transgénérationnel que l'on subit sans en connaître bien souvent les raisons, les vocations perdues ou avortées... Dès les premières pages, le ton est donné : 

    J'ai amené Clément, tu vois. Je ne sais pas où tu es, si je crois en Dieu et au ciel. Ne m'en veux pas, j'ai souvent pensé que, lorsque tu serais morte, je me sentirais libérée. J'ai plutôt l'impression d'avoir pris perpète. 

    Ce perpète-là, fait un beau premier roman ! Une autrice à suivre... Merci à Babelio et aux éditions Michel Lafon pour cette découverte !

    ¤ ¤ ¤
    4ième de couv : 

    Deux femmes qui n'auraient jamais dû se rencontrer, deux destins qui vont s'entremêler.

    Claire a les ailes coupées depuis qu'elle a sept ans.
    Comédienne, elle double davantage de personnages de dessins animés dans l'ombre des studios qu'elle ne foule de scènes de théâtre. Sa vie est au point mort. Jusqu'à ce qu'elle rencontre, par écran interposé, l'actrice principale d'une série argentine au succès fulgurant dont elle devient la voix française.

    Alma a toujours voulu s'envoler.
    Elle a grandi dans un quartier pauvre de Buenos Aires, au sein d'une famille dans laquelle elle ne se reconnaît pas, comme si la vie avait commis une erreur de casting. Elle trouve son salut en devenant actrice. Mais le succès qui lui roule dessus pourrait bien finir par balayer ses ambitions.

    C'est dans les dunes qui bordent l'Atlantique, au nord du Brésil, que Claire, son fils Clément et Alma vont se rencontrer. Leurs failles, leurs mensonges et leurs secrets de famille aussi.
    Quelles sont les voix qui habitent nos silences ?

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'exil vaut le voyage - Dany Laferrière -

    Comme ce tableau Nighthauks, est un classique, j'ai demandé à un peintre primitif de m'en faire une copie ou mieux une interprétation. Il m'a dit, en me rapportant le tableau inachevé, qu'ici, dans la Caraïbe, on ne connaît pas ce sentiment. qu'est-ce qu'ils ont ? Je lui ai dit que c'est un cliché, tous les sentiments sont dans la nature. Il m'a répondu : connais-tu un seul peintre haïtien qui se soit suicidé, ou qui s'est même coupé l'oreille ? C'est un truc de riche blasé, fatigué. En Haïti, on ne se suicide pas, c'est l'Etat qui s'occupe de la mort. Et l'Etat c'est le dictateur. Ce qui nous laisse tout l'espace de la vie.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'exil vaut le voyage - Dany Laferrière -

    Je suis arrivé à Port-au-Prince au début de l'automne 1963 avec, serrée dans mon poing gauche, une enfance lumineuse passée dans les jupes de ma grand-mère. Mes yeux remplis de songes mauves. Le bruit soyeux des libellules plein la tête. Et l'odeur de la terre mouillée, après une forte pluie tropicale, dans mes narines. Si l'enfance est un long sommeil, l'adolescence est un réveil brutal. On a brusquement conscience des autres. On passe du paysage de la nature au paysage humain. 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'exil vaut le voyage - Dany Laferrière - On n'a qu'à entrer dans la petite librairie de n'importe quel aéroport du monde : sept livres sur dix sont des best-sellers américains. Le reste de la planète se partage trois livres. Comment le goût se forme-t-il avec un goût unique? C'est là qu'arrivent ces guides des portes étroites qui nous indiquent d'autres passages. des passages qui débouchent sur des univers différents. et cette question se niche au cour même de la démocratie. on ne peut pas s'improviser démocrate. C'est un apprentissage. il est impossible de comprendre la notion de différence si on se nourrit tous à la même source.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires