• Ce ne sont pas les agriculteurs qui polluent, mais l'agriculture intensive, un système ubuesque mis en place par les grandes firmes multinationales. Elles ont pris en otages nos pauvres paysans en leur achetant leur récolte tout en leur vendant les semences et les produits chimiques, le tout avec la bénédiction de l'Europe et les subventions de la politique agricole commune.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Karst - David Humbert - Certains désherbants sont directement dérivés de l'agent orange, un défoliant massivement utilisés par les américains au Vietnam. Avec les conséquences sanitaires reconnues aujourd'hui : cancer, Alzheimer, malformations congénitales et autres horreurs. D'autres pesticides ont des formulations très proches des gaz de combat interdits par la convention de Genève. Beaucoup d'exploitants ne se protègent même pas, de peur du qu'en-dira-t-on si on les voyait, en tenue de cosmonaute, asperger de pesticides les champs où pousse ce qui va nous nourrir.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le Maître et Marguerite - Mikhaïl Boulgakov -

    Suis-moi, lecteur ! Qui t'a dit que l'amour véritable, fidèle, éternel,
    cela n'existait pas ! Le menteur, qu'on lui coupe sa langue scélérate ! Suis-moi, mon lecteur, et nul autre que moi, je te le montrerai cet amour !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La Faille du Temps - Jeanette Winterson - Les "boîtes à bébés" ont toutes une histoire. La grande histoire n'est-elle pas faite des petites histoires ? Vous croyez vivre dans le présent mais le passé vous colle comme votre ombre. 
    Je me suis renseigné. En Europe, au Moyen Âge ou dans ces eaux-là, il y avait déjà des "boîtes à bébés". On les appelait des tours d'abandon ; une trappe ouvrait sur une boîte tournante au mur d'un couvent ou d'un monastère, et vous pouviez faire passer un bébé à l'intérieur en priant pour que Dieu en prenne soin.
    Sinon, vous pouviez aussi l'abandonner dans ses langes au milieu des bois pour que les chiens sauvages ou les loups l'élèvent. L'abandonner sans lui laisser de nom, mais avec un début à l'histoire.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Chacun fait ce qu'il peut avec sa vie, son être intérieur,
    ses influences, les pays où il a vécu,
    chacun de nous est différent et choisir ce qu'il veut être. 

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique