• J'ai tellement parlé de la mort,  j'ai cru la noyer.
    La submerger de ma vie, l'emmerder tant et tant...
    qu'elle en oublie l'idée de m'emmener avec elle.

    (...)

    Tu sais, la vie, C'est pas du gâteau...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le début d'une idée commence à germer quand j'enfile la première jambe de mon pantalon. Ça se précise à la seconde. Ce n'est pas loin d'être l'idée du siècle quand je boutonne ma chemise. Et je jubile tellement en laçant mes godasses, qu'elles partiraient sans moi réaliser ce projet de génie. 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Une couille dans le potage c'est une erreur.
    D
    eux, c'est une recette.

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  •  Le poids de la mémoire colore le présent. Quand on sort d'une agonie de plusieurs années, on ne peut pas gambader tout de suite. Il faut du temps pour réapprendre à laisser venir le bonheur.

     

     

    Boris Cyrulnik, "Sauve-toi, la vie t'appelle" - Librairie Mollat :

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • J'ai calculé grosso modo, que nous passons un tiers de notre vie à dormir, un tiers à courir derrière la viande, et tout le reste à mastiquer. Où prendre le temps pour méditer ? Ce n'est pas avec cette sorte de remâchage-là que nous ruminerons nos connaissances, assouplirons nos réflexions. Si nous voulons pouvoir considérer nos objectifs avec plus de recul, il faudrait pouvoir reposer de temps en temps nos mandibules. Sans un minimum de loisir, pas de travail créateur, par conséquent pas de culture ni de civilisation.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique