• Vernon Subutex, tome 1 - Virginie Despentes -

    - Les choses ont changé. A notre époque, si on aimait faire chier le monde, on faisait du X, mais aujourd'hui porter le voile suffit.
    - C'est pas la même paye, quand même...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vernon Subutex, tome 2 - Virginie Despentes -

    Elle danse pour se sentir verticale, la plante de ses pieds se connecte au sol et elle est défoncée, des étoiles lui dégringolent dans le ventre, comme si ça avait toujours été leur place, elle danse en pensant aux morts et elle danse avec eux, elle danse en pensant à tout ce qui a disparu et qui pourtant existe encore, intact, aussi facile à redéployer que si elle ouvrait un livre en deux et que des images avec les sons les odeurs et chaque grain de peau se déroulaient, elle danse parmi les autres et elle reconnaît leurs présences, il y a un lien entre eux tous, ils sont heureux d'être ensemble avec la même imbécilité qu'on éprouve quand on est récemment amoureux.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vernon Subutex, tome 3 - Virginie Despentes -

    C'est ainsi que, contre toute attente, on continue de danser, dans le noir, sur une musique primitive dont le culte semble ne jamais vouloir s'éteindre, au crépuscule du troisième millénaire.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • J'écris l'histoire de ma propre vie depuis plus de quarante ans. Mon autobiographie est à la fois ma matière, mon dilemme, mon obsession ainsi que la terreur invraisemblable dont se nourrit ma fiction. Au fil des ans, j'ai rencontré quantité d'écrivains qui furent très fiers de me dire que la fiction autobiographique occupait pour eux les bas-étages des canons de la littérature. Ils m'ont bien fait savoir qu'eux-mêmes avaient complètement inventé tous les territoires et les corpuscules vers lesquels s'envolait leur propre imagination. Dans leurs livres bien écrits et bien faits, aucun homme ni aucune femme de leur panthéon familial ou de leur connaissance n'a jamais eu droit à un bis.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La Cité de la Joie - Dominique Lapierre -

     

    Depuis qu'il était lui-même plongé dans la misère du tiers monde, Max avait révisé bon nombre de ses idées de riche sur la manière de résoudre les problèmes des pauvres.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique