• Il est des départs que l’on choisit. D’autres qui nous sont imposés. Ceux-là sont aussi lourds que des montagnes que l’on essaierait de porter sur notre dos. On avancerait lentement, péniblement, on se retournerait un instant pour voir une dernière fois les êtres aimés. Et on remplirait nos malles de fragments de souvenirs, on essaierait autant que possible de retenir chaque pensée, même si l’on sait que les pensées ne se rangent pas dans les valises !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'Ame des horloges - David Mitchell -

     

    Les hommes n'aiment pas quand les femmes se montrent jalouses ; alors je fais semblant de ne pas l'être.

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires
  • Cartographie des nuages 2 - David Mitchell -le scandale est un produit dont l'élaboration et la manipulation sont complexes. Pour ce faire, nous devons d'abord capter l'attention générale ; ensuite, il faut une prise de conscience collective ; et si celle-ci atteint une masse critique, alors le scandale explose. L'opération est susceptible de capoter à n'importe quelle étape.

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Le passé réel est très délicat ; il s’obscurcit en permanence, toujours plus difficile à retrouver et à construire. A l'inverse, le passé virtuel est malléable, toujours plus lumineux, et sa supercherie devient toujours plus difficile à déceler, démontrer.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Entretien Michael Connelly - Lire, avril 2017 -

    Le journalisme m'a appris à savoir écrire tous les jours, y compris ceux où l'inspiration ne vient pas. Ça ne veut pas dire pour autant que je ne doute jamais. Pour moi, le fait de savoir écrire est quelque chose d'assez magique. Bien sûr, je suis allé à l'école, j'ai appris des techniques d'écriture. Mais je crois aussi que l'écriture est un don qui peut vous quitter du jour au lendemain.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire