• Don Quichotte - Miguel de Cervantes -Un chevalier errant n'a pas à se demander si les affligés, les enchaînés et les opprimés qu'il croise sur les routes subissent un châtiment juste où injuste ; il vient en aide à tous les nécessiteux, préoccupé de leurs souffrances et non de leurs méfaits. J'ai rencontré sur mon chemin un véritable chapelet de gens misérables et mécontents de leur sort, et j'ai accompli pour eux ce que ma profession me commande.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Don Quichotte, ça parle de quoi ? D'un mec qui va là où son cheval l'emmène et ça, c'est toute mon histoire... Ce personnage m'intéresse beaucoup. Et puis l'aventure Zingaro est donquichottesque : on s'est inventé notre propre monde, sauf que nous, on l'a fait en vrai. Ce qu'affirme Zingaro dans le paysage culturel, c'est assez unique. On n'est ni un centre dramatique ni une scène nationale, on a commencé dans la rue, sans rien. Ça s'est développé envers et contre tout, et maintenant nous sommes l'une des plus grosses compagnies d'Europe.

    Interview Bartabas - Lire, mars 2020 -

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'absence d'investissement adéquat dans la formation peut empêcher des groupes sociaux entiers de bénéficier de la croissance, ou même peut les conduire à se faire déclasser par de nouveaux venus, comme le montre parfois le rattrapage international actuellement à l'oeuvre (les ouvriers chinois prennent la place des ouvriers américains et français, et ainsi de suite).

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ma vie, c'est de raconter celle des autres pour mettre de la lumière sur les destins brisés et faire en sorte qu'on ne les oublie jamais, qu'on sache qu'ils ont existé. Je le fais en littérature et au quotidien.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Interview Leïla Slimani - Lire, mars 2020 -

    Je pense que tous les auteurs vivent dans le pays des autres. La vie d'un écrivain, c'est la passion pour les autres, c'est passer sa vie à les observer, à essayer de les comprendre, ou en tout cas à essayer de faire quelque du fait de ne pas les comprendre. Je tenais aussi à exprimer ainsi mon amour pour l'humanité, sa poésie, mon immense indulgence à son égard. Là encore, dans cette très grande polarité du monde politique et social actuel, je trouve qu'il y a très peu d'indulgence pour l'être humain. Pour ma part, j'en ai énormément pour ses faiblesses et ses fragilités. 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire