• Dix jours dans un asile - Nellie Bly -

    Dix jours dans un asile - Nellie Bly - Chronique d’une lecture qui se devait commune et qui par ma faute s’est transformée en une course effrénée pour retrouver ledit livre, parti en voyage dans des contrées lointaines. En cause : ma propension à laisser mes biblio en libre service aux amis de passage… Je plaide coupable auprès dAelinel et depuis, mets sous scellés mes livres non encore lus pour m’en réserver la primeur – vile égoïste individualiste que je suis devenue ! Malgré tout, cette quête plus que longuette, aura eu l’avantage de faire de ce petit ouvrage d'une centaine de pages, un objet de convoitise venant régulièrement titiller en moi un désir insatiable de lecture. De retour dans ma boîte aux lettres, après quelques mois d’errance et autant de lecteurs, il fut reçu comme le messie (et à cette période de l’année, c’est peu que de le dire).

    Dix jours dans un asile - Nellie Bly - Enfin, ne nous égarons pas et revenons en au fait : Nellie Bly et son incroyable détermination à mener l’enquête pour donner à lire la réalité d’un lieu aussi fermé et maintenu secret à son époque (1887) que les abattoirs ou les laboratoires d’expérimentation animale aujourd’hui : l’asile ! Ne vous méprenez pas : il ne s’agit pas pour elle de créer le buzz, comme on dit maintenant, mais de faire un scoop, avec toute la force, le sérieux et l’investissement que cela signifiait, avant... Je vous parle d’un temps où le journalisme d’investigation faisait ses armes, où les journaux donnaient à penser, comprendre, où les lecteurs découvraient là, des vérités cachées… où les femmes n’exerçaient pas de telles professions.
    Doublement admirable, Nellie Bly !

    Dix jours dans un asile - Nellie Bly -
    blackwell's island hospital

    Elle atteint des limites qu’aucun avant elle n’avait encore osé franchir. Elle se fait enfermer dix jours dans un asile, mène l’enquête et découvre l’innommable : le traitement infligé à ses pauvres femmes, dont beaucoup meurent de froid ou de faim, l’incompétence du personnel soignant, sa cruauté… et pire que tout, la présence dans ces lieux d’un nombre considérable de femmes saines d’esprit, jetées là sans autre forme de procès !

    Dix jours dans un asile - Nellie Bly - blackwell's island hospital

    Mise à part la torture, quel autre traitement vous conduirait plus vite à la folie ? Ces femmes sont envoyées dans cet endroit afin d'être guéries. Je conseille à ces mêmes experts qui m'ont envoyées à l'asile - une décision qui a prouvé leur valeur d'enfermer n'importe quelle femme en bonne santé et saine d'esprit, de la forcer à rester assise sur des bancs à dossier droit de six heures du matin à huit heures du soir, de la priver de lecture et d'accès au monde extérieur, de lui donner pour toute récompense des coups et une nourriture infecte, et de voir combien de temps cela prendra pour qu'elle devienne folle. Deux mois de ces mauvais traitements suffiraient à la transformer en loque humaine.

    Résultat : C’est un tsunami qui secoue le peuple ; l’incrédulité et le déni font place à l’indignation et les politiques s’inclinent devant le scandale !

    Non seulement Nellie a fait plier le pouvoir et fait infléchir les politiques de santé dans ce domaine, mais elle a fait un pas certain dans la lutte pour l’émancipation des femmes ! Et elle ne sait pas arrêtée là ! Deux autres de ses enquêtes closent le livre : la première sur la réalité des agences de placement des employées de maison et la seconde sur le travail et la rémunération des ouvrières dans les usines. Toutes deux dénoncent l’exploitation de ces femmes : pénibilité du travail et rémunération dérisoire.

    Plus je découvre son parcours et sa vie, plus je suis estomaquée par cette femme d’une liberté et d’une audace à toute épreuve… Et plus me semble rare et restreinte, aujourd'hui, la place laissée dans l’espace médiatique aux journalistes qui mènent de telles enquêtes, avec tout le danger et le risque que cela comporte. Je ne peux m’empêcher de penser à Marie-Monique Robin, également journaliste et femme d’exception, tant j’ai de respect pour son travail et ce qu’elle représente.

    – Le Monde selon Monsanto et Notre poison quotidien

    Lisez ce livre, en vous replongeant dans son contexte, et vous serez comme moi, ébranlée par ce qu’elle écrit, dans l’urgence et dans le souci du détail et de la véracité, fascinée et admirative de ce petit brin de femme à la poigne et la détermination de fer.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Aelinel
    Jeudi 12 Janvier à 16:46

    Quelle superbe chronique! Et quelle bonne idée d'avoir mis des photos de l'époque! En effet, 10 jours dans un asile est un livre à lire! Merci pour le lien. Et pour la lecture commune, ce n'est que partie remise!

      • Jeudi 12 Janvier à 16:57

        Merci Aelinel ! Oui, ce n'est que partie remise pour une prochaine lecture... ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :