• Tous les coups sont permis - Christophe Bourseiller -

    Mon boucher m'a pris pour un autre. L'autre fois quand je suis entré dans son étal, il m'a fait un immense sourire. Sa femme, à la caisse, s'est même levée pour me serrer la main. Je n'en revenais pas de ces salamalecs. Je commande mon steak. "Je vous mets un peu de persil ?" Il me demande complice. Je ne l'avais jamais vu comme ça. Et sa femme qui me tournait autour, elle voulait me toucher. "Vous permettez que je vous fasse goûter nos petites bouchées à la reine", elle me susurre avec un clin d’œil. C'était de plus en plus bizarre. Je suis reparti les bras chargés, sans comprendre. Le lendemain, même chose. Le surlendemain, pareil.

    Figurez-vous que je suis le sosie d'un inspecteur de l'hygiène. Ça fait un an que ça dure. Je me sers toujours chez eux. Maintenant, je suis devenu exigeant. Je prends des airs agacés si la tranche est trop petite. Je soupire. ça les rend fou, Ça  les inquiète. La dernière fois, ils ont eu carrément peur. Ils m'ont offert un gigot de cinq livres.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Juillet 2016 à 11:12
    Merci pour le fou rire ce matin! J'en ai même recraché mon café! Heureusement que j'ai visé la table et pas le clavier de l'ordi... :)
      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 06:45

        Ce livre est excellent. Je suivais cette émission (il y a fort longtemps) et c'était fous rires garantis tous les soirs... money

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :