• Les Gratitudes 2 - Delphine de Vigan -

    J'ai pris conscience très jeune que les mots peuvent sauver. Même si je me préoccupais assez peu de la forme, il y avait la volonté très forte de mettre des mots sur des choses, des situations, qui faisaient partie de ma vie, qui généraient de la souffrance, qui me semblaient plus faciles à apprivoiser dès lors qu'on pouvait les nommer.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les Gratitudes - Delphine de Vigan - Vieillir, c'est apprendre à perdre. Encaisser, chaque semaine ou presque, un nouveau déficit, une nouvelle altération, un nouveau dommage. (...) Perdre la mémoire, perdre ses repères, perdre ses mots. Perdre l'équilibre, la vue, la notion du temps, perdre le sommeil, perdre l'ouïe, perdre la boule. Perdre ce qui vous a été donné, ce que vous avez gagné, ce que vous avez mérité, ce pour quoi vous vous êtes battu, ce que vous pensiez tenir à jamais.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les mandarins - Simone de Beauvoir -

    Pourquoi écrit-on ? Pour qui écrit-on ? Si on commence à se demander ça, on n'écrit plus : On écrit, c'est tout, et des gens vous lisent. On écrit pour les gens qui vous lisent.Ce sont les écrivains que personne ne lit qui se posent ces questions-là ! 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Tout le monde a des droits. Un homme attaché sur un lit a des droits. Un homme enfermé dans un donjon a des droits. Un petit bébé qui pleure a des droits. Oui,tu as des droits. Ce que tu n'as pas c'est le pouvoir.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Eurodance - Aurélien Bellanger -

    Le percement du tunnel est contemporain de l'invention, en Europe, d'une musique nouvelle. (...)

    C'est la musique des autoroutes lumineuses de la mégapole européenne, la musique qui conduit aux grandes discothèques transfrontalières, aux lasers rotatifs et aux alcools sucrés.

    A la lumière noire et à la fumée froide.

    C'est la musique la plus triste du monde, le bruit d'un univers qui vacille dans le néant.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires