• La diagonale du loup - Laurent Rivière -Un bon polar, qui se lit facilement. Laurent Rivière fait le job : non seulement il nous fait passer un bon moment, mais il nous offre de très belles pages sur le site de Bibracte, sur le travail de fouille et les trafics en tout genre des détecteurs de métaux.
    J'ai eu plaisir à suivre cette enquête : une jeune fille de 15 ans disparaît dans la nuit, après d'amples recherches, elle est retrouvée morte dans la forêt. Une chasse au tueur s'engage. Le lieutenant Bostik, chargé de l'enquête, joue gros : sa mutation dans cette région est déjà une sanction disciplinaire, il ne faudrait pas qu'il foire de nouveau une enquête... 

    Les personnages sont attachants, bien campés et j'avoue que je ne bouderai pas une nouvelle enquête de notre sbire au grand cœur ! Ça tombe bien : Dans les bras morts est sorti l'année dernière. Auteur à suivre... 

    ¤ ¤ ¤
    4ième de couv
    :

    "A Bibracte, ancienne capitale gauloise et site de fouille archéologique, sans un minimum de connaissances sur la culture celte, tu ne vois qu’une forêt. Pour imaginer les lignes de fortifications, les cérémonies druidiques, il faut apporter les gaulois avec toi, comme tu emportes tes baskets pour aller courir. Bibracte ressemble aux gens du coin. Silencieux et rudes. Ils ne t’apprendront rien d’eux. - Ça ne me pose pas de problème. En tant que flic, je suis constamment confronté à des gens qui ne veulent rien me dire." Faute d’officier de police disponible au coeur de l’été, Franck Bostik, un petit lieutenant muté à Autun après un passage en commission de discipline, quitte son "placard" au guichet du dépôt de plaintes. Il est envoyé à Bibracte, en pleine forêt morvandelle, où une précieuse relique et surtout une jeune fille de quinze ans, Kamilla, ont disparu le même jour. Il y retrouve la sœur jumelle de la disparue, mais aussi des pilleurs de patrimoine et une jeune scientifique à la recherche de l’homme de sa vie. En un siècle, seulement 3 % du site de Bibracte ont été fouillés. Franck Bostik, lui, a seulement 48 heures pour retrouver une trace de la jeune fille. Dans ce paysage aussi rude à aborder qu’un multirécidiviste en salle d’interrogatoire, il ne lâchera rien pour mener à bien son enquête.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La sorcière - Camilla Läckberg - Comme je vous l'ai dit il y a quelques jours, j'ai profité d'un trajet en train pour lire Le dompteur de lions, avec pour le retour La sorcière de Camilla Läckberg dans mes bagages, et je me suis régalée ! Il est en bonne position dans tous ceux que j'ai lu de cette série. 

    Alors, nous revoici partis dans cette contrée glacée où le taux d'homicides fait froid dans le dos. Erika est toujours aussi débordée par ses gamins et n'aspire qu'à une seule chose, trouvée une babysitter volontaire désignée d'office pour lui permettre d'écrire, de travailler, de vivre un peu pour elle, en un mot. Oui, je sais, ce n'est pas politiquement correct, mais c'est le lot de beaucoup de mamans... Donc, dans ce charmant paysage, une fillette de 4 ans a disparue et est retrouvée morte. Ni une, ni deux, on accuse les réfugiés syriens, population encombrante, que beaucoup aimerait voir s'installer ailleurs... Sur fond de racisme, de xénophobie et nationalisme exacerbé, Patrick ne sait plus comment mener l'enquête et canaliser les passions débordantes et haineuses des uns des autres. Encore une fois, Erika va lui venir en aide... 

    Une chasse aux sorcières à deux époques différentes, qui nous bouscule et nous captive, comme toujours ! Mais jusqu'à quand ? En attendant, me reste encore la Cage dorée à ouvrir et j'aurai remis mes compteurs à jour... Camilla, attend un peu pour la sortie de ton prochain roman, je suis bientôt à jour dans mes lectures ! 

    ¤ ¤ ¤
    4ième de couv

    Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l’endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt.

    Avec l’équipe du commissariat de Tanumshede, Patrik mène l’enquête, tandis qu’Erica prépare un livre sur l’affaire Stella. Sur la piste d’une très ancienne malédiction, les aventures passionnantes d’Erica et de Patrik continuent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • J’avais pris quelque retard dans la lecture de la série des Erica Falck. Non par lassitude, mais parce que tellement de livres se bousculent dans la file d’attente de ma PAL, que je n’arrive plus à tenir la route ! Pour y remédier, je l’ai pris lors de mon dernier trajet en train en octobre dernier, me donnant ainsi le temps de me poser pour découvrir Le dompteur de lions. Et je l’ai adoré !
    Quel plaisir de retrouver Erica, ses enfants pétillants, usants, épuisants (des enfants normaux, quoi !), son sens de l’investigation et ce petit village de Fjällbacka, où il ne fait sans doute pas si bon vivre (je pense au taux d’homicides en tout genre au fil des années, moi, perso, ça ne me donne pas envie de visiter…)

    J’ai adoré cette intrigue. Camilla Läckberg s’est renouvelée sur cet opus. Il y a toujours, ces flash-backs récurrents, qui, personnellement, me plaisent beaucoup, une narration tendue qui vous incite à toujours aller plus loin, page après page, pour en savoir plus.

    Le dompteur de lions - Camilla Läckberg - L’histoire commence par la découverte d’une jeune fille renversée par une voiture : énuclée, les tympans percés et la langue coupée. Elle est portée disparue depuis quelques mois. Où était-elle ? Qui a pu lui faire subir de telles horreurs ? La police de Fjällbacka est sur les dents, d’autant que les disparitions se multiplient. Dans le même temps, Erica déterre une vieille histoire pour l’écriture de son nouveau roman.

    Vous l’aurez deviné, les deux histoires sont liées ; mais je vous laisse découvrir en quoi…

    ¤ ¤ ¤

    4ième de couv

    Une jeune fille disparue depuis plus de quatre mois erre à moitié nue à travers la forêt enneigée avant d’atterrir sur une route déserte. La voiture arrive de nulle part, le choc est inévitable. L’accident n’explique pourtant pas les yeux crevés de la victime et les nombreuses blessures sur son corps. Lorsqu’Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire de meurtre impliquant un ancien dompteur de lions, elle ne se doute pas que les sombres tentacules du passé sont en train de se refermer sur le présent. Et que le cauchemar ne fait que commencer…

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Entre deux mondes - Olivier Norek -Premier livre lu d’Olivier Norek et sûrement pas le dernier. Entre deux mondes, est plus qu’un polar. C’est un roman à la fois dur, effroyable même, mais tellement empli d’humanisme et d’empathie qu’on en reste scotchée la dernière page tournée. Car il en faut du talent pour évoquer une réalité si douloureuse sans parti pris ni jugement : la jungle de Calais et ce qu’on en a fait. Territoire de non droit, oublié, rasé, péri-centre de tant de conflits et de haine.

    Mais au milieu de tout cela il y a des enfants, des femmes et des hommes qui survivent comme ils peuvent… On se rend compte que la réalité est bien loin de ce qu’on veut bien nous en montrer. Les points de vue des Calaisiens sur ce qu’est devenu leur ville, celui des migrants qui cherchent pour la plupart l’espoir d’une vie meilleure, sans oublier la réalité de la violence et du non-sens de la gestion policière et administrative de la Jungle et de ceux qui y vivent...

    Partout dans le monde, tu trouveras toujours un homme pour profiter de la détresse des autres.

    Dans la Jungle on retrouve tous les travers de l’âme humaine, mais aussi ce qu’elle peut avoir de meilleur. Avec l’idée que pour beaucoup d’entre eux, le choix se résume à la violence : faire subir pour ne pas subir soi-même. Adam, policier syrien qui a fui la dictature de son pays,  essaie d’échapper à cette spirale. Son but est de retrouver sa femme et sa fille. On connaît leur destin dès les premières pages. Et on le regarde se démener en vain. Sur son chemin, il croisera ce môme qu’il va prendre sous son aile. Jusqu’à la cassure…

    4ème de couv : 

    Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Karst - David Humbert -Paul Kubler, flic viré du célèbre Quai des orfèvres puis muté dans sa ville natale de Rouen, désespère dans son nouveau commissariat, où il n'a à gérer que des affaires courantes. Finies les enquêtes trépidantes et la vie de flic d'élite. Alors lorsqu'on l’envoie bosser sur une affaire de pollution de l'eau, et qu'à ladite affaire quelques morts sordides sont associés, on sent qu'il renaît, le Kubler ! 

    Voilà juste ce qu'il faut pour ne pas trop vous dévoiler l'intrigue !

    J'ai aimé dans ce polar retrouvé la ville de Rouen, et certains endroits que j'ai arpentés il y a déjà bien longtemps. David Humbert, dans ce premier roman, nous offre avec Kubler, un personnage de flic attachant  qui pourrait bien être récurrent dans d'autres enquêtes. Affaire à suivre... 

    Seul petit bémol : j'ai trouvé que le récit manquait de nervosité, même si tous les ingrédients sont là pour faire un bon polar. Peut-être un peu trop d'explications sur la science de l'hydrologie à mon goût ? Même si c'est loin d'être inintéressant, j'ai trouvé que cela alourdissait parfois le rythme de l'histoire... Mais cela reste un avis personnel qui ne gâche en rien ce roman.

      ¤ ¤ ¤

    4ème de couv : 

    Trop curieux, trop honnête. Pour le lieutenant Paul Kubler, la sanction est un aller simple Paris-Rouen, avec affectation dans un commissariat de quartier de la cité normande, sa ville natale. Les premiers dossiers n'ont pas de quoi faire vibrer cet ex du quai des Orfèvres: promeneurs agressés dans les bois, ouvriers en colère pour cause de plan social? Mais un matin, les robinets des Rouennais commencent à crachoter de l'eau en Technicolor. Rose pâle, puis vert fluo. Quelqu'un pollue les sources. Du ministère de la Santé à la préfecture, on met la pression: il faut éviter l'affolement des usagers et stopper la crise. À cent à l'heure sur sa vieille Honda ou suspendu en spéléo au coeur des grottes, Kubler doit à tout prix découvrir le secret des profondeurs de la craie, le secret du karst.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique