• Plaidoyer pour les animaux - Matthieu Ricard -

    Toutefois, se préoccuper du sort des quelque 1,6 million d’autres espèces qui peuplent la planète n'est ni irréaliste ni déplacé, car, la plupart du temps, il n'est pas nécessaire de choisir entre le bien-être des humains et celui des animaux. Nous vivons dans un monde essentiellement interdépendant, où le sort de chaque être, quel qu’il soit, est intimement lié à celui des autres. Il ne s'agit donc pas de ne s'occuper que des animaux, mais de s'occuper aussi des animaux.

    Partager via Gmail

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Décembre 2016 à 21:09

    Notre sort est lié à notre environnement, et donc aux animaux... On l'oublie trop souvent.

    Et sans parler de futur, moi, je les aime, tout simplement...

      • Vendredi 23 Décembre 2016 à 14:38

        J'aime beaucoup ton commentaire, car c'est pour moi la clef de tout. Par définition, on prend soin et on se soucie de ceux qu'on aime, qu'ils soient humains ou non... L'amour et le respect sont le plus important, tout le reste en découle... ;-)

        Et nous sommes tous terriens ! ;-))

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :