• Manifeste Incertain 2 - Frédéric Pajak -

    Les images, les captures d'écran, les photographies numériques retouchées, la surinformation, la désinformation, la déformation se sont emparées du temps, de la totalité du temps. Mais ce temps se heurte à un autre temps, un temps suspendu : le temps de la peinture, en l’occurrence celui de la peinture d'Edward Hopper.

    Qu'importe ses cadrages "cinématographiques", sa soi-disant "narration", nous voilà tout à coup physiquement immobiles devant son immobilité à lui, devant ses images qui ne bougent pas, et ne bougeront jamais.

    Page39 se poursuit dorénavant sur Wordpress...

    La semaine prochaine, il n'y aura plus de publication sur Eklablog.
    Si vous voulez continuer à me suivre, ce sera ici :

    Un nouveau départ pour Page39

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :