• La forêt des araignées tristes – Colin Heine –

    La forêt des araignées tristes – Colin Heine –C'est à nous de décider de ce qui est juste ou pas, et non à ceux qui nous infligent notre sort. D'ailleurs que font-il de leur côté ? Qu'en pensent-ils ? Ces riches parasites qui se donnent des airs généreux quand ils nous embauchent, comme s'ils se sacrifiaient pour nous, alors que sans nous ils ne seraient rien, alors qu'ils ne cherchent  qu'à nous presser, à nous épuiser dans des ateliers et des usines qu'ils ne pourraient pas faire tourner seuls, qu'ils ne seraient pas faire fonctionner ? Comment voient-ils les choses, ces gens gras, ces gens pourris d'opulence, qui ne portent jamais deux fois la même chemise et ne mangent leur viande qu'accompagner d'un vin valant un mois de salaire d'un des nôtres ? Accepteraient-ils pareil traitement ? Jugeraient -ils normal de devoir trimer douze, quatorze heures par jour, ou davantage, sur des machines crachant et suant une vape brûlante ? De se voir mourir à petit feu, eux et leur famille, pour engraisser un inconnu dont le nom tracé à la plume figure sur un acte de propriété ? A fabriquer des choses qu'ils ne pourront jamais s'offrir ? 

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :