• La diagonale du loup - Laurent Rivière -

    La diagonale du loup - Laurent Rivière -Un bon polar, qui se lit facilement. Laurent Rivière fait le job : non seulement il nous fait passer un bon moment, mais il nous offre de très belles pages sur le site de Bibracte, sur le travail de fouille et les trafics en tout genre des détecteurs de métaux.
    J'ai eu plaisir à suivre cette enquête : une jeune fille de 15 ans disparaît dans la nuit, après d'amples recherches, elle est retrouvée morte dans la forêt. Une chasse au tueur s'engage. Le lieutenant Bostik, chargé de l'enquête, joue gros : sa mutation dans cette région est déjà une sanction disciplinaire, il ne faudrait pas qu'il foire de nouveau une enquête... 

    Les personnages sont attachants, bien campés et j'avoue que je ne bouderai pas une nouvelle enquête de notre sbire au grand cœur ! Ça tombe bien : Dans les bras morts est sorti l'année dernière. Auteur à suivre... 

    ¤ ¤ ¤
    4ième de couv
    :

    "A Bibracte, ancienne capitale gauloise et site de fouille archéologique, sans un minimum de connaissances sur la culture celte, tu ne vois qu’une forêt. Pour imaginer les lignes de fortifications, les cérémonies druidiques, il faut apporter les gaulois avec toi, comme tu emportes tes baskets pour aller courir. Bibracte ressemble aux gens du coin. Silencieux et rudes. Ils ne t’apprendront rien d’eux. - Ça ne me pose pas de problème. En tant que flic, je suis constamment confronté à des gens qui ne veulent rien me dire." Faute d’officier de police disponible au coeur de l’été, Franck Bostik, un petit lieutenant muté à Autun après un passage en commission de discipline, quitte son "placard" au guichet du dépôt de plaintes. Il est envoyé à Bibracte, en pleine forêt morvandelle, où une précieuse relique et surtout une jeune fille de quinze ans, Kamilla, ont disparu le même jour. Il y retrouve la sœur jumelle de la disparue, mais aussi des pilleurs de patrimoine et une jeune scientifique à la recherche de l’homme de sa vie. En un siècle, seulement 3 % du site de Bibracte ont été fouillés. Franck Bostik, lui, a seulement 48 heures pour retrouver une trace de la jeune fille. Dans ce paysage aussi rude à aborder qu’un multirécidiviste en salle d’interrogatoire, il ne lâchera rien pour mener à bien son enquête.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :