• L'humanité en péril - Fred Vargas -

    Un sujet sur lequel je n’attendais pas Fred Vargas, mais dans tous les cas, une surprise bienvenue sur un thème qui nous concerne tous ! Les convaincus, les agitateurs, les autruches, les jusqu’au-boutistes et même les contestataires, nous serons tous, tôt ou tard, confrontés à la pénurie d’eau et de matières premières, au dérèglement climatique et à ses catastrophes… et j’en passe. Tout le monde, aujourd’hui, a un avis sur la question. Maintenant, entre ce qu’on entend, ce qu’on veut nous faire croire et la réalité des choses, il y a souvent un fossé. C’est ce fossé que Fred Vargas entreprend de combler avec pédagogie et bienveillance. Il ne sera plus question, après la lecture de ce livre, de dire qu’on ne savait pas, qu’on ne mesurait pas tous les tenants et aboutissants...

    Ce que j’ai apprécié, c’est qu’il est question, bien sûr, de l’état des lieux le plus juste possible et étendu de notre planète (étude approfondie et preuves à l’appui), mais aussi des moyens qui existent déjà pour essayer de sauver ce qui peut l’être encore.

    Qu’attendons-nous ? Que nos dirigeants s’en chargent ? Si nous ne faisons rien, ils ne feront rien. Le peu de pouvoir que nous avons : celui de consommation (donnons notre argent à ceux qui font avancer les choses) et de vote (soyons acteurs de la politique, investissons-nous et créons d’autres formes de penser et de gouverner, si ceux qui existent aujourd’hui ne nous conviennent pas !) Exerçons-celui que nous voulons, mais exerçons-les ! Rien n’est simple, rien n’est gagné, mais au moins nous aurons essayé...

    Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais. Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est – attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille –, récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés).
    S'efforcer. Réfléchir, même. Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.
    Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde.

    Pas de résumé ni de listing : lisez-la ! Tout y est !

    4ème de couv : 

    « Mais bon sang, comment vais-je me sortir de cette tâche insensée ? De cette idée de m’entretenir avec vous de l’avenir du monde vivant ? Alors que je sais très bien que vous auriez préféré que je vous livre un roman policier. Il y a dix ans, j’avais publié un très court texte sur l’ écologie.
    Et quand on m’a prévenue qu’il serait lu à l’inauguration de la COP 24, c’est alors que j’ai conçu un projet de la même eau, un peu plus long, sur l’avenir de la Terre, du monde vivant, de l’Humanité. Rien que ça. »

    FRED VARGAS est l’auteur de nombreux romans policiers, qui sont publiés dans vingt-deux pays. Elle est également docteur en archéozoologie et a exercé longtemps comme chercheur au CNRS. Ce livre, qui explore l’avenir de la planète et du monde vivant, souhaite mettre fin à la « désinformation dont nous sommes victimes» et enrayer le processus actuel.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :