• Emmanuel Carrère Faire effraction dans le réel - Laurent Demanze, Dominique Rabaté -

    Quand on est scénariste, on peut éprouver une certaine frustration parce qu’on a imaginé quelque chose qui est réalisé et qui n’est pas ce qu’on avait rêvé ; mais là il y a le film, et le scénario n’existe plus. Le scénario est un objet transitoire qui n’est pas destiné à être lu en dehors des gens qui font le film. Cela peut créer un regret, une amertume, une frustration chez le scénariste. En revanche, quand on écrit des livres qui sont adaptés au cinéma, je dirais que, même si le film est raté, le livre existe toujours. Ça n’entame pas du tout ses qualités ou ses défauts.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :