• Dormeurs - Emmanuel Quentin -

    Compiègne faisait partie de ces autodidactes prompts à faire savoir à leur entourage qu'ils s'étaient extirpés de leur bourbier en commençant à travailler très tôt, à peine sortis de l'enfance. Ce qu'ils avaient édifiés, ils ne le devaient qu'à leur travail, à leur insatiable soif d'atteindre des sommets. Eux savaient ce qu'étaient la faim, le froid, la douleur. La connaissance, la culture, l'apprentissage de la vie, ils en avaient bavé pour réussir. Et à les croire, peu d'élus y étaient parvenus. Donneurs de leçons pitoyables, ils ne cessaient de vanter leurs mérites, cherchaient la reconnaissance tout en voulant susciter l'admiration. Ils ne récoltaient qu'un mépris camouflé. Car en guise de connaissance, de culture, d'apprentissage, ils ne faisaient que tisser sans fin les fils de la bêtise.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :