• Dormeurs - Emmanuel Quentin -

    Dormeurs - Emmanuel Quentin -Frédric Jahan est un looser. Sa vie défile sans qu’il en soit vraiment maître, jusqu’à ce qu’il intègre l’équipe des dormeurs de la société Dreamland… Qu’est-ce ? Vous allez me dire. Et bien, c’est tout simple. Dans un futur tout proche de nous, la crise de 2013 a entraîné un basculement de notre société et de ses citoyens dans le désespoir, la vacuité et une difficulté de vivre, tant économique que « psychique », pour la majeure partie de la population. On ne sait plus rêver, espérer, s’évader. Mais, Dreamland est là pour nous aider, en permettant à tout un chacun de s’approprier les rêves de dormeurs professionnels. Aventures et Frissons garantis ! Frédric est un as, à ce jeu-là ! Sa côte flambe et il fait engranger des recettes inouïes à la société. On s’arrache littéralement ses derniers rêves ! Jusqu’au jour où rien ne fonctionne plus : nuit après nuit, les enregistrements restent vierges. Et pour cause : il ne rêve plus la vie. Il vit ses rêves…

    Il m'arrivait souvent de faire des songes ultra-réalistes, de me réveiller avec la sensation fugace d'avoir réellement vécu ce que mon cerveau avait généré pendant mon sommeil. C'était normal, courant. C'était même pour ça qu'on me payait. Seulement cela restait fugace. A aucun moment, il n'aurait dû en être autrement.

    Je ne vous en dirais pas plus, de peur de vous gâcher ce formidable roman.

    Revenons en arrière et commençons par le début : ce petit rectangle de papier que je tiens entre mes mains. Déjà là ! J’étais séduite. Je ne sais pas si vous avez pris le temps de regarder la sublime illustration de couverture de Cédric Poulat. Honnêtement, non seulement elle est BELLE, mais elle est en totale adéquation avec le sujet du roman. Et c’est suffisamment rare pour être relevé, je trouve… Certaines « grandes » maisons d’édition devraient en prendre de la graine, au lieu de nous refourguer des photos extraites de banques de données, dont certaines servent déjà à illustrer d’autres romans (je ferme la parenthèse).

    Et quel bonheur quand le contenu est à la hauteur ! Emmanuel Dormeurs - Emmanuel Quentin -Quentin nous offre là un roman d’anticipation, doublé d’un thriller/polar où sévit un tueur en série, dont la particularité est de perpétuer ses crimes d’une époque à l’autre : du XVIIième siècle à nos jours. Le rythme est soutenu et la structure du roman, qui a l'originalité de contenir, des extraits de mail, autant que des bribes de chanson ou d’actes notariés, nous embarque de rêves en réalités, jusqu’au dénouement, un peu trop rapide à mon goût, mais bon, cela reste un jugement personnel qui ne sera sans doute pas partagé par tous.

    Un grand merci à Babelio et ses opérations masse critique pour ce livre. Je n’oublie pas de remercier non plus les éditions le peuple de Mû. Je vais m’empresser de jeter un œil à leur catalogue car cela a vraiment été pour moi une découverte, tout autant que celle de l’auteur, dont j’attends le prochain livre avec impatience.

      ¤ ¤ ¤

    Dormeurs - Emmanuel Quentin -

    4ième de couv :

    Il en est des rêves comme de la vie. Comment les traverser, comment les affronter ? On peut être endormi et se rêver poète, espion, astronaute, plongeur, aventurier, voyageur le long des côtes, sur la route, sombrant dans n’importe quel abîme ou contournant les obstacles.

    Dans une société dévastée par une crise économique sans précédent, des « Dormeurs professionnels » ont été sélectionnés pour la richesse structurelle de leurs rêves.

    Fredric Jahan est l’un d’eux. Les images de son sommeil, enregistrées à l’aide de capteurs nanotechnologiques pour une clientèle fortunée, caracolent en tête des ventes. Mais un jour, ses rêves, trop réalistes, ne s’enregistrent plus…

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Aelinel
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 11:04

    Celui-ci, je vais essayer de voir si je peux l'emprunter à la bibliothèque, il a l'air vraiment génial!

      • Mercredi 30 Novembre 2016 à 17:47

        Il l'est ! Franchement. Et je serais bien intéressée par ton avis, une fois lu. ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :