• - Disruption - Stéphane Mallard

    Disruption - Stéphane Mallard - Voici un "livre-activateur" de neurones que j'ai découvert dans sa version audiolib, grâce à Babelio et ses opérations Masse critique, qui me permettent régulièrement de découvrir de petites pépites... Lu par l'auteur, je ne saurai vous dire si le mot "pépite" convient à cet essai, mais une chose est sûre, il ne m'a pas laissée indifférente une seule minute ! Avant de rentrer dans le vif du débat, il faut que je vous avoue qu'avant d'en commencer l'écoute, je n'avais aucune idée de la signification exacte de ce mot : disruption. Si ce n'est pas votre cas : Bravo ! Si vous êtes comme moi, voici la définition du dictionnaire : 

    Disruption : Terme didactique désignant une fracture, une rupture. 

    Oui, moi aussi cela m'a laissée coite. Mais après avoir écouté Stéphane Mallard, je peux vous proposer une définition plus parlante : le fait de casser des systèmes (économiques, culturels, politiques...) bien établis depuis des années, en proposant de nouveaux modèles et services innovants qui vont littéralement déboulonner et reléguer ces derniers au passé sans autre forme de procès... 

    Si vous me parlez des chaînes TV publiques ou privées, je vous dis Netflix ! 
    Si vous pensez Taxis, licences et monopole, j'avance Uber, les hôtels, Airbnb... La liste peut être longue, mais vous aurez compris l'idée.

     Cette nouvelle manière de concevoir l'économie, nos vies, nos loisirs, l'apprentissage... s'appuie à plein sur les nouvelles technologies (dont l'intelligence artificielle) mais aussi sur des esprits créatifs libres, non formatés par nos modes de penser, de concevoir, de travailler, de consommer...

    La disruption va tout balayer, nos entreprises comme notre vision de l'humain. Disruptez-vous pour éviter de vous faire disrupter !

    Disruption - Stéphane Mallard - L'intelligence artificielle fait des progrès à pas de géant et n'a déjà plus grand chose à voir avec la technologie comme nous l'entendions ou l'entendons encore ! Là, nous ne parlons plus d'outils, de machines ou d'objets, mais de technologie innovante que l'on contrôle par la pensée et qui, à terme, devanceront même nos pensées, nous permettront d'anticiper nos émotions, nos réactions voire d'accéder à nos désirs avant même que nous en ayons conscience...

    Science fiction, me direz-vous ? Méfiez-vous, cette seule idée, si elle est la votre, vous expose directement à la disruption. Ceux qui tireront leur épingle du jeu, seront ceux qui auront su anticiper, créer, devancer un courant, un besoin, une demande, ... avant même qu'ils émergent... mais pour cela, il faut savoir penser autrement... 

    Je ne développe pas plus, tout et tant sont à découvrir dans ce livre ! 

    Mais je vais vous livrer pèle-mêle quelques réflexions qui me sont venues au fur et à mesure : 

    - son développement sur la fin du salariat est puissant et je pense fort pertinent, idem pour son analyse de notre système éducatif ;

    - si seuls les esprits créatifs et innovants pourront travailler et donc gagner leur vie, que vont devenir tous ceux qui n'ont pas ce profil ? Assistanat ? Revenu universel ?(oui, mais financé par qui ?) ou toute autre option des plus Happy aux plus Gore...

    - seul un pourcentage infime des hommes pourront être acteurs de cette disruption, aboutissant à la création de produits et services de plus en plus novateurs. La question se pose de savoir qui pourra se permettre d'accéder à toute cette technologie ? Stéphane Mallard parle beaucoup d'empathie, de bienveillance, de progrès technologiques allant vers un mieux-être pour l'humanité. Pour lui, le monde sera un nouvel Eden... Mais qui financera tout cela ? Les GAFA ont-elles une âme de Robin des Bois ? Cela se saurait, non ? Le monde de la finance, disrupté ou non, a encore de beaux jours devant lui... Je ne peux imaginer que la course aux profits disparaisse pour laisser place à l'Altruisme. Ou alors, ils cachent bien leur jeu ;

    - le réel dont il parle, me semble encore bien loin ! Et là, je commence sérieusement à me dire que je suis en bonne place sur la liste des potentiels futurs disruptés et qu'il va falloir que je me prenne en main histoire de changer avant qu'il ne soit trop tard... pour moi.

    4ème de couverture :

    Disruption. Mélange de rupture et de révolution, à la fois rapide, brutale et inéluctable. Ce terme qualifie de plus en plus l’époque actuelle, propulsée par les progrès technologiques. Des secteurs entiers, établis solidement depuis des années, disparaissent très rapidement, remplacés par des acteurs plus petits, plus agiles, plus efficaces, moins chers, moins arrogants. Ces acteurs de la disruption, nous les connaissons : ce sont Uber, Airbnb, Netflix, et bien d’autres.
    Tout est disruptable : les entreprises et leurs services, mais aussi nos modèles d’organisation, nos manières de penser, de communiquer, de travailler, nos valeurs et jusqu’à notre propre corps. Face à la puissance de cette vague qui balaie tout sur son passage, il est urgent de comprendre les nouveaux codes exigés par la disruption, et de se disrupter soi-même pour ne pas disparaître.
    Sur un ton libre et enthousiasmant, ce livre donne les clés pour comprendre le monde en train de naître, ne pas le craindre, et s’y engager, pour éviter que d’autres ne le bâtissent à notre place. Une lecture dynamique et incarnée par l’auteur lui-même, un des plus grands spécialistes de la transformation digitale.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :