• Avant d'aller dormir - S.J. Watson -

    Voilà ! S’il y a une chose à laquelle j’ai du mal à résister, que ce soit à lire ou voir, c’est bien les histoires d’amnésie. C’est un peu comme les Marvel, cela exerce sur moi une attraction irrépressible, et « y’a pas », faut que je lise ou regarde si par hasard, un tel récit pointe le bout de son nez sous le mien ! Alors, forcément, une telle addiction ne peut conduire toujours à une envolée lyrique, et parfois, la chute est sévère. J’ai mémoire de grands moments de solitude, qui ont parfois donné lieu à des fous rires nerveux - de défense, évidemment - devant quelques niaiseries dont je me serais somme toute, bien passée. Mais que voulez-vous, quand le compulsif dicte la raison, il faut s’attendre parfois à de belles déconvenues.

     

    Mais que nenni pour cet opus ! Et pourtant, c’était pas gagné…

     

    Imaginez-vous que notre chère Christine sort de son sommeil tous les matins sans souvenirs de rien : ses vingt ans en tête, mais quarante sept en corps. Collé à elle, au réveil, un homme qu’elle ne (re)connaît pas. Que faire, me direz-vous dans une telle situation ?

    Avant d'aller dormir - S.J. Watson -

    Et bien, rassembler ses vêtements, courir à la salle de bains pour se rhabiller illico presto et prendre la poudre d’escampette en se jurant de moins picoler la prochaine fois, pour éviter de se retrouver dans le lit d’un « vieux », au lendemain d’une soirée sûrement un peu trop arrosée. Mais voilà, scotchées de part et d’autre sur les murs, elle découvre des photos d’elle avec cet homme, mariage, anniversaires, soirées, virées and co, avec en face d’elle, dans la glace, ses yeux de quarante sept ans rivés, effarés, sur son moi de femme épanouie, petites rides naissantes et mèches grisonnantes en prime…

     

    En gros, sous les photos, écrit en majuscule : « BEN ». C’est le prénom de cet homme, qui va lui expliquer, pour la énième fois, l’histoire qui disparaît de sa conscience tous les matins au réveil : l’accident, ses quarante sept ans, la mémoire qui ne fixe rien, et ce  perpétuel recommencement…

     

    Avant d'aller dormir - S.J. Watson -

    Comme je le disais, ce n’était pas gagné : car nous le vivons, nous aussi, lecteurs, ce replay de tous les jours… matin après matin ! Et cela aurait pu être (peut-être l’est-ce pour quelques lecteurs, d’ailleurs) pesant et décevant. Ce serait oublier le talent de S. J. Watson qui fait que nous ne lâchons rien, page après page, l’angoisse monte, les questions fusent : on mène l’enquête également et on en arrive nous aussi, à ne pas pouvoir dormir, avide de savoir, ce qui a bien pu arriver à notre chère Christine…

     

     "Je me rends compte que le livre que je suis en train d'écrire (...) pourrait être dangereux, aussi bien que nécessaire. Ce n'est pas une fiction. Il pourrait révéler des choses qu'il vaudrait mieux laisser ignorées. Des secrets qui ne doivent pas remonter à la lumière.
    Mais mon stylo continue à courir sur la page."

     

    Dans ce récit, ce n’est pas un rythme effréné d’action qui nous captive et nous tient en haleine, mais une montée progressive d’une angoisse, d’un questionnement liés à toutes ces incohérences entre discours et réalité.

     

     L’idée de départ est originale et a donné lieu à une adaptation ciné avec Nicole Kidman et Colin Firth. Pas si mal, certes, mais j’ai réellement préféré le livre. Ayant beaucoup de mal avec les adaptations, cet avis n’est sûrement pas objectif. A vous de juger !

    ¤ ¤ ¤

    Extrait "Il arrive"

     ¤ ¤ ¤

    Avant d'aller dormir - S.J. Watson -

    4ième de couv :

     Chaque matin, c'est le même effroi. La même surprise.
    En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l'homme qui partage son lit.
    Et chaque matin, Ben lui raconte. L'accident. L'amnésie...
    Ensuite, Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu'on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien... Peut-être pas.

    «Avec une construction qui tient du tour de force, ce livre est un cocktail totalement addictif.» Le Point

    «Un thriller psychologique qui maltraite les nerfs de son attachante héroïne en même temps qu'il joue avec ceux du lecteur.» Le Monde

    «Je n'avais encore jamais vu ça : des heures après avoir fini ce livre, j'avais encore les nerfs à vif !» Dennis Lehane

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Aelinel
    Mardi 5 Avril 2016 à 20:50

    Je suis d'accord avec toi : j'ai préféré le livre aussi.

    ATTENTION SPOILER Mais, Colin Firth en méchant, ça vaut le coup d'œil quand même!

      • Mardi 5 Avril 2016 à 21:28

        Oui, Colin est le méchant par excellence !

        Et pas que... (d'ailleurs, ce n'est pas le livre-vie qui dira le contraire, enfin, je crois comprendre... ;-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 5 Avril 2016 à 21:17

    J'adoré le livre! Je n'ai appris que bien plus tard qu'il y avait une adaptation. Je l'ai aimée, parce qu'il y a Colin Firth, et Colin et moi, c'est une une histoire d'amour même s'il ne le sait pas! J'ai préféré le livre, comme souvent d'ailleurs...

      • Mardi 5 Avril 2016 à 21:36

        Colin Firth : Pour M Darcy ? Que ce soit dans Orgueil et Préjugés ou Bridget Jones ! J'adore ! [Et j'assume !]

        Bon, c'est promis, je ne dirais rien à Monsieur Darcy... biggrin

      • Mardi 5 Avril 2016 à 22:21

        Fan de Colin Firth? Ah mais je sens qu'on va être amies! Je suis une grande fan! Et Mr Darcy, ahhh, la série de la BBC... J'ai des côtés midinette que j'assume parfaitement!

    3
    Mardi 5 Avril 2016 à 22:45

    On est deux, alors, pour ce côté midinette ! J'ai mes classiques, d'ailleurs à ce sujet...

    ;-))

    4
    Aelinel
    Mercredi 6 Avril 2016 à 07:23

    Et mais, attendez une minute les filles, il y a une troisième fan de Colin Firth! Pour moi, il restera éternellement LE Mr Darcy et éclipsera tous les autres acteurs! En revanche, Bridget Jones, j'ai détesté....

      • Mercredi 6 Avril 2016 à 08:24

        Je te compte parmi nous, alors ! ;-) J'ai bien aimé Bridget, avec mes petits yeux de midinette. ;-))

      • Aelinel
        Mercredi 6 Avril 2016 à 08:55

        ;-)

    5
    Acoun
    Samedi 16 Avril 2016 à 14:11

    Je reste en retrait du groupe de midinettes...^^

    Colin Firth EST Darcy ^^... et Bridget me fait rire...

      • Samedi 16 Avril 2016 à 18:51

        Mais le groupe des Midinettes t'accepte sans aucune hésitation !

        J'ai posté un com ce matin sur le blog de livre-vie où je dis en substance ceci : "Monsieur Darcy EST Colin Firth"...
        Bienvenue Acoun et merci pour ton passage et ton commentaire ! smile

    6
    Mardi 19 Avril 2016 à 09:14

    Que vois-je? Des fans de Colin Firth? Yesss! Je trépigne de joie! 

      • Mardi 19 Avril 2016 à 20:24

        On va fonder un club ! ;-))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :