• Douces déroutes - Yannick Lahens -

    Ici, il faut tout prendre. Marcher sur des braises, l'incandescence dans les yeux, la tête dans des nuages, de merveilleux nuages. L'ombre et la lumière.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Pour dire ce qu’on ne peut qu’écrire.
    Je vais bien, ne t’en fais pas – Olivier Adam –

    Lili, take another walk out of your fake world
    Please put all the drugs out of your hand
    You’ll see that you can breathe without no back up
    So much stuff you got to understand

    For every step in any walk
    Any town of any thought
     I’ll be your guide

    For every street of any scene
    Any place you’ve never been
    I’ll be your guide

    Lili, you know there’s still a place for people like us
    The same blood runs in every hand
    You see its not the wings that make the angel
    Just have to move the bats out of your head

    For every step in any walk
    Any town of any thought
      I’ll be your guide

    For every street of any scene
    Any place you’ve never been
    I’ll be your guide

    Lili, easy as a kiss we’ll find an answer
    Put all your fears back in the shade
    Don’t become a ghost without no colour
    Cause you’re the best paint life ever made

    For every step in any walk
    Any town of any thought
    I’ll be your guide

    For every street of any scene
    Any place you’ve never been
    I’ll be your guide

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le deuil de la mélancolie - Michel OnfrayDans les couloirs des scaners. Files d'attente des lits. On se regarde, on se plaint. On se compare, on se réjouit. Jamais l'adage ne m'est paru plus juste..;
    Des râles, des cris, des plaintes, des choses qui montent des ventres primitifs, des âmes préhistoriques, des inconscients intra-utérins. C'est le langage des enfers ou des limbes. Je ne serais pas étonné de voir passer dans le couloir la Grande Faucheuse avec un squelette cliquetant, un suaire blanc et une faux d'acier bleu. Elle tendrait le doigt en hésitant et en disant : "Toi, tu viens, c'est l'heure." On croiserait son regard. Elle ne nous dirait rien. Elle repartirait. Et l'on se dirait : "Si ce n'est pas tout de suite, c'est peut-être dans dix minutes."

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 21 leçons pour le XXIe siècles - Yuval Noah Harari - Au XXe siècle, les masses se sont révoltées contre l'exploitation et ont cherché à traduire leur rôle économique vital en pouvoir politique. Aujourd'hui, les masses redoutent de ne compter pour rien, et ont hâte d'utiliser ce qu'il leur reste de pouvoir politique avant qu'il ne soit trop tard. (...) ; en 2016, Trump et le Brexit ont reçu l'appui de quantité de gens qui avaient encore du pouvoir politique mais qui redoutaient de perdre leur valeur économique. Peut-être les révoltes populistes du XXIe siècle ne viseront-elles pas une élite économique qui exploite le peuple, mais une élite qui n'a plus besoin de lui. Ce pourrait bien être une bataille perdue d'avance. Il est bien plus dur de lutter contre l'insignifiance que contre l'exploitation.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire