•  Moi, Marthe et les autres - Antoine Wauters - Le paradigme est en train de changer. Jusqu'ici, on a toujours écrit sur une Terre qui nous semblait acquise, durable, habitable pour toujours. Notre horizon était ouvert. Mais quand cette croyance s'effondre, que se passe-t-il, notamment sur le plan littéraire ? Les fictions disparaissent, il n'y a plus d'espace commun, la civilisation vit dans ses décombres. 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Gaspard de la nuit - Elisabeth de Fontenay -

    Si je tiens finalement à laisser une trace de ton prénom, c'est qu'après que nous aurons l'un et l'autre disparu, sans descendance, notre nom et nos prénoms, imprimés, sauvegardés, survivront un temps dans le clair-obscur des bibliothèques qui sont les seuls tombeaux d'où il arrive parfois qu'un lecteur vous fasse revenir.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • indexPour le réveillon, la famille s’élargira des grands-parents et des frères et sœurs de nos parents. Il y aura des cousins, on installera des matelas dans les chambres pour faire des « dortoirs », on révélera aux plus jeunes que le Père Noël n’existe pas et on chuchotera dans le noir des histoires qui font peur. Le lendemain, avant l’aube, nous serons tous à déchiqueter la montagne de papier cadeau, les adultes aux joues pliées de sommeil nous regarderont, satisfaits et nostalgiques déjà, il y aura une odeur de robe de chambre et de café, elle se gravera comme le parfum du bonheur.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'Encyclopédie - Diderot -L'éclectique est un philosophe qui, foulant aux pieds le préjugé, la tradition, l'ancienneté, le consentement universel, l'autorité, en un mot tout ce qui subjugue la foule des esprits, ose penser de lui-même, remonter aux principes généraux les plus clairs, les examiner, les discuter, n'admettre rien que sur le témoignage de son témoignage et de sa raison ; et de toutes les philosophies qu'il a analysées sans égard et sans partialité, s'en faire une particulière et domestique qui lui appartienne.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le silence des bêtes. La philosophie à l'épreuve de l'animalité - Elisabeth de Fontenay -

    Il faudrait du reste méditer sur l'impérative nécessité qui fait prononcer le nom de Dieu
    quand on est à bout d'arguments sur le propre de l'homme.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire