• Nous rêvions juste de liberté - Henri Lœvenbruck -Plus le temps passe, plus j'ai l'impression de voir nos libertés s'abîmer, comme un buisson auquel on fait rien que de couper les branches, "pour son bien". J'ai le sentiment que, chaque jour, une nouvelle loi sort du chapeau d'un magicien drôlement sadique pour réglementer encore un peu plus nos toutes petites vies et mettre des sens interdits partout sur nos chemins.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La belle vitesse - Ariane Dreyfus -La belle vitesse d'Ariane Dreyfus, celle qui fait grandir les enfants, je la lis avec mon cœur de maman. Je ne sais comment des yeux d'enfants la reçoivent : Mon ressenti a pris toute la place.

    Ariane Dreyfus pose ces quelques mots, comme autant d'instants fugaces saisis au vol, telle une photographe fixant en un clic tous les moments si précieux de la vie de ses petits... Le coup de crayon de Valérie Linder leur donnant vie, tels des premiers dessins.

    Les petites graines de nos corps grandissent ; Créateurs de mondes et merveilles, explorateurs débutants et intrépides, sautant d'une pierre à l'autre.

    Nous les portons moins dans nos bras. Mais ils ne sont pas encore redescendus.
    Ils jouent.

    Toujours un peu plus forts. Toujours un peu plus grands. Ils engrangent les trésors de leur vie : l'insouciance, l'amour, la confiance et ce sentiment de liberté quand tout ne tient qu'à faire comme si...

    Découvrir qu'ils s'éloignent de nous ; que nos mains se lâchent et que les cordons se cassent...

    La belle vitesse - Ariane Dreyfus -

    Anne disparaît dans le couloir.
    Je dois penser très fort
    J'ai une petite fille, petite.
    Elle reviendra.

    Sentir dans nos tripes la boule de cet amour fou ; même pour celui qui ne naîtra jamais...

    Il n'y aura pas d'autre enfant
    mais pourtant je l'aime aussi.

    Savoir les laisser s'envoler quand on voudrait les serrer si fort, encore... Plaisir de les voir grandir et déchirement de les savoir partir. Garder en nous tous ces petits mots, ces regards, jalousement, comme autant de petits bijoux précieux et ce foutu vide au creux de nos entrailles qui ne veut pas se refermer, comme une place à garder, une promesse à tenir... 

    "Madame, je vous aime. Voulez-vous être ma maman ?"
    Anne

    Chanter, je n'oserais pas.

    ¤ ¤ ¤

    La belle vitesse - Ariane Dreyfus -

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Jamais, c'est comme toujours
    mais à l'envers en quelque sorte,
    un toujours pas optimiste,
    on dirait comme ça !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire