• Ils me trouvent petitement sédentaire et tout à fait dénué de curiosité. Un rien peureux, aussi, et pas trop généreux. Revenu de tout sans être allé nulle part.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le cas Malaussène, Tome I : Ils m'ont menti 1 - Daniel Pennac -Ne pas révéler à Mara qu'il est bon, certes, de protéger les orangs-outangs dans leurs jungles menacées, mais que rien n'arrête la machine à déforester. Ne pas dire aux uns et aux autres qu'au jour d'aujourd'hui le passage par l'ONG rédemptrice c'est ce qui se porte le mieux sur un curriculum des postulants aux grandes écoles et autres Oxford, Berkeley, Harvard, Cambridge ou Stanford, que la reine d'Angleterre elle-même envoie ses petits-fils faire peau neuve dans cette baignoire. Ne rien dire de tout ça. Écouter, sans décourager la jeunesse. C'est leur tour, après tout. Les laisser jouir de leurs illusions, sans leur dire qu'elles ne sont que les herbes aromatiques dispersées sur le grand hachis financier.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Sur la télévision - Pierre Bourdieu -La télévision a une sorte de monopole de fait sur la formation des cerveaux d'une partie très importante de la population. Or, en mettant l'accent sur les faits divers, en remplissant ce temps rare avec du vide, du rien ou du presque rien, on écarte les informations pertinentes que devrait posséder le citoyen pour exercer ses droits démocratiques.

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Quand tu danses, tu sors de toi-même, tu deviens plus grand et plus puissant, plus beau. Pendant quelques minutes, tu es héroïque. C'est la puissance. C'est la gloire sur terre. Et cela t'appartient chaque soir.
    - Agnès de Mille -

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • En attendant Godot - Samuel Beckett -

    Faisons quelque chose, pendant que l'occasion se présente ! Ce n'est pas tout les jours que l'on a besoin de nous. Non pas à vrai dire qu'on ait précisément besoin de nous. D'autres feraient aussi bien l'affaire, sinon mieux. L'appel que nous venons d'entendre, c'est plutôt à l'humanité tout entière qu'il s'adresse. Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité c'est nous, que ça nous plaise ou non. Profitons-en, avant qu'il soit trop tard. Représentons dignement pour une fois l'engeance où le malheur nous a fourrés.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire